csp

G.D

Catherine Samba-Panza a fourni un point de chute à ses enfants et conseillers avant l’investiture de son successeur.

Certaines figures de la transition attendent une potentielle nomination dans le futur gouvernement de Faustin Archange Touadéra. D’autres se sont déjà recyclées avant l’investiture du nouveau président, le 30 mars.

Après avoir nommé le 4 février sa fille Christelle Sappot comme ambassadrice à Malabo, Catherine Samba-PanzaCSP” a placé son conseiller diplomatique Léonie Banga-Bothy comme ambassadeur à Washington.

De son côté, CSP pourrait intégrer les Nations unies comme conseillère de Ban Ki-moon chargée des questions environnementales.

Son conseiller sécurité et homme de main, Jean-Jacques Demafouth, aurait postulé pour intégrer le siège de la CEEAC à Libreville. Quant au président du Parlement intérimaire, Alexandre-Ferdinand N’Guendet, il se positionne pour la présidence de la délégation spéciale de Bangui.

D’autres collaborateurs comme le directeur de cabinet Joseph Mabingui devraient renouer avec l’enseignement. CSP vient opportunément d’élever ce dernier au rang de professeur émérite de l’Université de Bangui, où il a longtemps enseigné la chimie.

English version:

© March 2016 LNC – LAMINE MEDIA

© Indigo Publications. Reproduction et diffusion interdites sans autorisation écrite de LAMINE MEDIA, y compris sur Intranet. – 107960988
http://i1.wp.com/www.lncmagazine.info/wp-content/uploads/2016/03/csp.jpg?fit=900%2C672http://i1.wp.com/www.lncmagazine.info/wp-content/uploads/2016/03/csp.jpg?resize=150%2C150lncmagActualitésActualités,Centrafrique,CSP,Politique,RecasageG.D Catherine Samba-Panza a fourni un point de chute à ses enfants et conseillers avant l’investiture de son successeur. ertaines figures de la transition attendent une potentielle nomination dans le futur gouvernement de Faustin Archange Touadéra. D’autres se sont déjà recyclées avant l'investiture du nouveau président, le 30 mars. Après avoir nommé...Le Mag de la Nouvelle Centrafrique